Alpha Condé: «les ministre ne se donnent pas à fond…»  

Ce mercredi 31 mars 2021, le palais du peuple a servi pour cadre à la remise de 56 camions d’assainissement au gouvernement guinéen par la Banque islamique de développement (BID) et ses partenaires.
Le présidentAlpha Condé, a procédé à cette remise qui a pour but de rendre la ville de Conakry propre,  certains membres du gouvernement et des responsables de la BID étaient présents. Alpha Condé dans son discours, a affirmé que son ambition c’est de rivaliser les autres pays africains. Selon lui, les ministres ne se donnent pas à fond.
«Lorsque le président Erdogan est venu en Guinée, il a dit que Conakry, ce n’est pas une ville. J’ai été en Namibie, les rues sont aussi propres que dans nos maisons. Notre ambition est de rivaliser avec la Namibie. C’est pourquoi nous allons doter désormais de leur autonomie, toutes les directions chargées de différents services. Car, si vous donnez des contrats de performance aux gens, il faut leur permettre de travailler. Notre administration a de très mauvaises habitudes, nous sommes lents et les études ne se font pas vite. Ce n’est pas l’argent qui manque, c’est notre incapacité de faire rapidement les projets. Car, non seulement les ministres eux-mêmes ne se donnent pas à fond à la tache, mais ils ne contrôlent pas leurs cadres. C’est pourquoi je dis désormais, chaque ministre qui donnera un dossier à un cadre, il doit lui donner un délai court et ce délai doit être respecté. Nous avons beaucoup de financements dans l’eau et dans les routes. Mais ces financements sont retardés parce que les ministres ont été incapables de s’entendre pour désigner les membres de la commission chargée de financer les gens déguerpis. Nous allons mettre fin à tout cela», a-t-il dit.
Pour le locataire de Sekhoutourea, le slogan gouverner autrement, c’est obligé les ministres à travailler.
«Gouverner autrement, c’est obligé les ministres à travailler, les cadres à travailler et celui qui n’honorera pas son contrat de performance, partira. Nous voulons que désormais, la Guinée puisse se comparer aux pays africains qui ont les meilleures pratiques de gouvernement afin que nos populations bénéficient largement des avantages qu’on nous donne. Non pas que ces avantages aillent dans des poches des ministres ou hauts fonctionnaires, mais qu’ils aillent dans les caisses de l’Etat afin de servir le peuple. J’en prends le serment et j’ai dit à Sheraton que je n’ai pas d’amis, je n’ai pas de parents. Mon ami et mon parent, c’est la Guinée. Celui qui ne comprendra pas cela subira les conséquences», prévient-il.
Fatoumata Diaraye Bah

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies