Alpha Condé à Mamou: « Celui qui veut casser les urnes, il est dans l’illégalité… »

Après son discours controversée de Faranah, le président guinéen vient de changer de ton et de voix. Alpha Condé ne demande plus de frapper ceux qui tenteront de casser les urnes. Le chef de l’Etat guinéen qui était en tournée de campagne dans la ville de Mamou, indique que c’est la loi qui sera désormais utilisée contre les casseurs.

« Le jour des élections, tous ceux qui veulent voter, allez voter, ne craignez rien, nous allons assurer la sécurité. Tout le monde a le droit de voter ou de ne pas voter. Nous n’accepterons pas que des gens aillent casser les urnes. L’impunité est finie en Guinée, tant du côté de la mouvance que de l’opposition. Quiconque viole la loi, sera désormais puni, je vous préviens. N’acceptez pas qu’on vous envoie casser des urnes, parce que toute personne qu’on prendra, sera condamnée. Ce ne sera pas une condamnation à court terme, mais une condamnation ferme. Ils ont voté contre moi la loi anticasseurs, cette loi existe encore. Non seulement, on arrête le casseur, mais on arrête aussi le commanditaire. Ceux qui veulent voter à Mamou, allez voter, n’ayez pas peur des menaces. L’Etat est là pour assurer votre sécurité. Alors ne craignez personne, moi je n’ai peur de personne, je n’ai peur que de Dieu », a indiqué le locataire de sekhoutourea.

Par ailleurs, il invite la jeunesse de la ville carrefour de jouer leur rôle pour empêcher la casse des urnes.
« J’ai confiance en la jeunesse de Mamou, je sais que cette jeunesse ne permettra à personne de venir casser les urnes. Celui qui veut casser les urnes, il est dans l’illégalité, alors jouez votre rôle dans ce cas », ajoute-t-il.
Alpha Oumar Bah pour Flashguinee

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies