Aliou Bah : « notre ambition, c’est de conquérir le pouvoir et l’exercer… »

Après un arrêté de la cour suprême lui permettant d’exercer ses activités en tant que parti politique légalement constitué, le MoDeL a animé une conférence de presse ce lundi 1er février, pour éclairer la lanterne du public. À cette occasion, le leader provisoire du parti a décliné ses ambitions.

Devant les hommes de médias, Aliou Bah indique qu’au sein du MoDeL « nous avons un projet de société très ambitieux » parce que, renchérit-il, « nous avons cette particularité de pouvoir poser d’abord un diagnostic précis et sérieux sur la situation dans laquelle notre pays se trouve ».

En ce qui concerne les principaux objectifs de cette jeune formation politique, l’ancien collaborateur de Dr. Faya précise que « l’un des points majeurs de notre vision politique, c’est la refondation de l’État. L’autre aspect, c’est le système éducatif guinéen qui a des difficultés à se reformer dans la durée. L’autre volet, c’est le financement des infrastructures parce que nous ne pensons pas réussir le développement économique de notre pays si les localités sont enclavées. L’autre volet, c’est la diplomatie. La Guinée a des atouts qui ont été acquis avant mais que nous avons perdus ».

Dans son argumentation, le leader provisoire du MoDeL assure qu’il n’est pas venu en politique par hasard : « Nous nous sommes préparés pour cela. Nous n’en faisons pas un métier mais notre ambition, c’est de conquérir le pouvoir et l’exercer ».

Pour le jeune politicien, le MoDeL est venu pour innover, réfléchir sur des questions essentielles et proposer des solutions concrètes.

 

Boubacar Barry