Aicha Camara après avoir éventré son copain : ‘‘je n’ai pas fait exprès…’’

Nous vous l’annoncions précédemment, la jeune fille accusée d’avoir tué son petit ami à Dixinn lundi dernier, a été arrêtée ce mercredi 03 février. Il y a quelques minutes, Aïcha Camara et certains de ses présumés complices ont été présentés à la presse par le commissariat central de Dixinn.

Selon les explications du porte-parole de la police, l’auteure présumée a été retrouvée à Coyah chez son grand frère à travers les enquêtes. Elle a été ainsi arrêtée avec son grand frère, sa tante et le chef secteur, qui sont considérés comme ses complices, et présentés à la presse cet après-midi.

« Lorsque sa tutrice (sa tante Ndlr) a constaté l’incident, elle a eu à maitriser la fille qui serait auteure des coups et blessures ayant entrainé la mort. Elle a profité des mouvements sur les lieux pour faire disparaître la fille en complicité avec son grand frère. Parce que lorsqu’elle a téléphoné à son grand frère pour lui dire, viens me prendre je suis à un tel lieu, ce dernier aussi a eu à le faire. Il a pris sa jeune sœur pour l’amener à Coyah.  D’enquête à enquête, hier, des missionnaires se sont rendus à Coyah et les ont arrêtés », révèle le commissaire Kassé.

Sur les circonstances de ce drame, c’est la mise en cause elle-même qui a fourni les premières explications. Aïcha Camara affirme que c’est une rixe qui a tourné au drame.

« C’est un jeune qui était venu me voir ; c’est à cause de ça. Quand Oumar est venu, j’étais assise avec ma cousine, il m’a donné un coup de poing au visage. Ma cousine a dit : Oumar, sa tante est là. Il a répondu que ce n’était pas son problème. Ma cousine a dit : ok attends, moi je vais partir avant que la tante ne sorte. Elle est sortie et est partie. Cela a trouvé que je tenais une lame en main, j’étais en train de déchirer mon pantalon. Oumar est venu me donner un coup encore. C’est là qu’on s’est bagarré jusqu’à ce que la lame ait tranché son ventre. Je ne l’ai pas fait exprès », raconte-t-elle tout en demandant pardon à la famille de son désormais ex-amant.

 

Boubacar Barry