Agro-industrie : Tibou Kamara annonce la mise en place de plusieurs unités de transformation de pommes de terre.

Face à la presse  ce mardi 07 juillet à Conakry, le ministre de l’industrie et des PME s’est exprimé sur diverses sujets liés au secteur qu’il manage et a fait plusieurs annonces dont la mise en place d’unités de transformation de pommes de terre dans le pays. Tibou Kamara s’est illustré sur l’accompagnement de l’État  accordé à son département en cette période de Covid-19 mais aussi sur ces projets post-coronavirus.

Le ministre Tibou Kamara, à l’entame de sa communication, a indiqué que le secteur agricole, la filière de pommes de terre, notamment, a bénéficié d’une attention particulière de l’État depuis que le pays a connu l’épidémie à virus Ebola et ça pourrait se multiplier.

« Depuis l’expérience de Ebola, le président de la République à estimé que la meilleure façon de protéger les producteurs de pommes de terre pour faire face à n’importe quelle éventualité comme la Covid-19, c’est de transformer sur place notre production », a-t-il dit.

Pour réaliser cette volonté du chef de l’État, le promoteur du secteur privé a annoncé l’installation d’unités de transformation dans les zones de production afin d’éviter que la production soit menacée par des difficultés d’écoulement liées à un contexte particulier comme celui de maintenant et un peu avant, Ebola. « Aujourd’hui, il y a beaucoup d’unités de transformation de pommes de terre qui sont en train d’être installées à travers le pays ».

M. Kamara affirme d’ailleurs qu’une unité de transformation qui n’est pas pour l’instant opérationnelle est déjà installée à Mamou. Il précise que les experts habilités à faire fonctionner l’unité ont été bloqués par la fermeture des frontières suite à la pandémie de Covid-19.

« Des dispositions vont être prises pour qu’ils (les experts Ndlr) viennent procéder à la mise en marche de l’usine de la transformation de la pomme de terre », a assuré le chef du département de l’industrie et des PME.

Par ailleurs, Tibou Kamara a notifié que 15 milliards de francs guinéens avaient aussi été débloqués pour uniquement le secteur de la culture d’anacardes.

Boubacar Barry pour flashguinee.info 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies