Affaire des « 200 milliards » : le procureur suggère de rejeter la procédure contre les trois journalistes

Accusés par la ministre Zenab Dramé et traîné en justice, le procès des journalistes Moussa Moïse Sylla, Ibrahima Sory Traoré et Youssouf Boundou Sylla qui devrait avoir lieu hier mardi, s’est finalement ouvert ce mercredi  16 décembre devant le tribunal de première instance de Kaloum.

Après avoir remarqué l’absence de l’accusation et de son avocat,  le procureur Alpha Seny Camara a insisté sur le fait que Me Dinah Sampil, l’avocat de la partie civile, devait être présent pour écouter son réquisitoire. Et a rappelé qu’avant cette procédure pour « diffamation » contre les journalistes, il (le procureur) avait déjà décidé, le 06 novembre dernier, d’engager des poursuites contre X pour « détournement de deniers publics » et que le doyen des juges d’instruction a été saisi. « Nous savons à quel niveau d’information, nous sommes », a-t-il dit dans des propos rapportés par guineenews.

S’appuyant sur l’article 362 du Code pénal, le procureur a souligné qu’il ne peut requérir sur la même affaire, contre les mêmes personnes et a donc demandé de rejeter cette procédure et de sursoir à statuer sur toute procédure liée à cette affaire pendant qu’elle est en instruction.
Abdoulaye BAH