The news is by your side.

Affaire de troisième mandat pour Alpha Condé : les États-Unis aussi disent Non

0
Les Etats-Unis n’approuvent pas le tripatouillage des Constitutions en Afrique en vue de se maintenir au pouvoir. Ils l’ont fait savoir à nouveau, par la voix de leur Secrétaire d’Etat adjoint aux Affaires africaines, Tibor Nagy, en marge du 18eForum sur l’AGOA, qui s’est tenu à Abidjan les 5 et 6 août 2019.
Le « Monsieur Afrique » de Donald Trump s’est, en effet, prononcé sur la question dans une interview diffusée sur Radio France Internationale( Rfi), le jeudi 8 août 2019. Interrogé spécifiquement sur la situation politique en Guinée, Tibor Nagy a déclaré sans ambages que son pays est contre toute manoeuvre visant à retoucher la Constitution pour s’accrocher au pouvoir. « D’abord, les Etats-Unis reconnaissent la souveraineté de chaque Etat et les Etats peuvent changer de Constitution à leur guise. Mais nous avons un problème s’il apparaît évident que le président en exercice se sert de cela uniquement pour se maintenir au pouvoir », a soutenu le diplomate américain.
Puis, il a ajouté que son pays ne verrait pas d’inconvénient à ce qu’il soit procédé àune révision constitutionnelle dans n’importe quel pays, si celle-ci obéit à des principes démocratiques que sont la recherche du consensus et l’adoption par voie référendaire, c’est-à-dire une consultation populaire.
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite