La nouvelle est à vos côtés.

- Publicité -

Affaire de faux médicaments : ce qu’en dit le député Ben Youssouf Keïta

PUBLICITÉ

La disparition d’un camion transportant 125 tonnes de faux médicaments, suivie de l’arrestation du Lieutenant Mamadouba Fougué Camara, commandant de la brigade Médicrime suscite des réactions à Conakry. Pour l’honorable Ben Youssouf Keïta, médecin et président de la Commission Santé à l’Assemblée nationale, l’arrestation du patron de cette brigade par le Haut commandement de la gendarmerie nationale, vient « désamorcer une bombe sociale » qui était en préparation. Il l’a dit au cours d’un entretien accordé un journaliste de Guineematin.com, ce mardi 12 mars 2019.

PUBLICITÉ

Le député se félicite de l’arrestation du commandant de la brigade Médicrime, accusé d’être responsable de la disparition du camion transportant ces faux médicaments. « Je salut d’abord l’effort du Haut commandement qui, par ce geste, vient très certainement de désamorcer une bombe sociale qui était en préparation. Car, il est de notoriété que les pharmaciens avaient demandé à passer à une grève pratiquement illimitée.

- Publicité -

Cela, pour lutter contre les pourvoyeurs de faux médicaments, pour lutter contre les médicaments illicites, pour lutter contre les personnes sans morale qui font rentrer des médicaments périmés et les mettent sur le marché pour la consommation de la population guinéenne. Donc, c’est un soulagement pour la population, un soulagement pour la commission santé et un soulagement certainement pour les pharmaciens qui sont à la pointe de ce combat », a réagi l’élu de l’UFDG.

Le président de la Commission Santé de l’Assemblée nationale souhaite maintenant que la justice poursuive cette affaire jusqu’au bout. « Mon appel est l’appel de tous les Guinéens épris de paix et de justice et surtout soucieux de la bonne santé physique, morale de la population guinéenne, qu’on aille jusqu’au bout. Et surtout, qu’on mette fin à cette importation illicite de médicaments qui est une bombe à retardement pour la santé de la population.

- Publicité -

Car, même les médicaments de bonne qualité comportent des dangers parce qu’il n’y a pas de médicament sans effet collatéral. Imaginez-vous maintenant que le médicament soit périmé ou de mauvaise qualité. Ça veut dire que des maladies telles que le cancer du foie, le cancer de la prostate, les insuffisances rénales, pourquoi pas même le cancer de l’estomac ou de l’utérus ou de sein, vont se multiplier dans les années à venir.

Donc pour tout cela, il est important que la justice fasse son travail, pour mettre hors d’état de nuire ces personnes qui s’adonnent à cette activité », a dit le parlementaire.

guineematin

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

PUBLICITÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies