Aboubacar Sylla: « La fonction de porte-parole est très prenante et lourde de responsabilité… »

Aboubacar Sylla n’est contre son remplacement au rôle du porte-parole du gouvernement. Le ministre de l’enseignement supérieur qui assume cette fonction depuis trois ans, l’a fait savoir lors d’un entretien qu’il a accordé à la radio Djoma fm.

« La fonction de porte-parole est très prenante et lourde de responsabilité. Vous portez la parole d’un gouvernement, vous êtes obligé de faire parfois l’abstraction de vos sentiments, de vos idées personnelles, pour promouvoir la position consensuelle dégagée sur un sujet d’actualité. Au niveau du gouvernement, il y a des pays où le porte-parole du gouvernement change tous les ans. En France, depuis qu’Emanuel Macron est venu au pouvoir, il est à son quatrième porte- parole en 4 ans. Nicolas Sarkozy a eu 5 portes parole en 5 ans. Il n’y a pas de règles établies en la matière. Je ne suis pas contre qu’un autre porte-parole émerge avec une nouvelle forme de présentation », aexpliqué l’ancien ministre des transports avant d’expliquer que le : « Le porte-parole doit faire une bonne synthèse, ressortir le consensus réel et faire la part des choses en ce qu’il faut mettre sur la place publique. Ce n’est pas aussi simple qu’on le croit. Il y a un grand travail de conception derrière. Donc, ma longévité, peut-être que je rends correctement les différentes décisions, je n’outre passe pas aussi les attributions », a fait savoir le porte-parole gouvernement, dans l’émission  »On refait le monde » de Djoma médias.

Fatoumata Diaraye Bah

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies