Aboubacar Soumah : « En 1993…jusqu’en 2010, l’UFDG ne représentait rien sur le terrain. Le RPG n’existait pas en 1980 en Guinée ».

Invité sur Espace TV, dans l’émission « Le Club de l’Actu », le président du parti Guinée pour la Démocratie et l’Équilibre (GDE), Aboubacar Soumah très remonté contre le parti au pouvoir et opposé à tout retour des poids lourds de l’opposition dans le processus électoral en Guinée.

« (…) Dit que dans son article premier, tout parti politique qui ne se définit pas, par rapport à son appartenance à la mouvance présidentielle, c’est un parti politique de l’opposition, c’est clair », a fait savoir l’honorable Aboubacar Soumah ce dimanche 1er mars dernier, chez nos confrères d’Espace TV. En parlant de l’influence des deux grands partis politiques (RPG Arc-en-ciel et UFDG, NDLR) en Guinée, Aboubacar Soumah répond : « En 1993, 1994, 1998 jusqu’en 2010, l’UFDG ne représentait rien(…) C’est au delà de 2010. Le RPG n’existait pas en 1980 en Guinée ». Plus loin, ajoute-t-il :

« Il fallait qu’il (Alpha Condé, Ndlr) précise que, ceux qui ont voulu, ceux qui ont respecté la loi de la République, ils ne se sont pas laissés dans la passion politique, s’engager aux compétitions conformément au loi(…). L’opposant Aboubacar Soumah s’est opposé catégoriquement au come-back des poids lourds de l’opposition dans le processus électoral en cours.

« Comment ils peuvent se retourner, la date limite du dépôt des dossiers était fixée par la loi, le jour de campagne fixé par la loi, (…) la CEDEAO doit aider la Guinée … dans le respect de la loi de la République mais pas plus », conclu-t-il.

Gilbert.T pour flashguinee.info