Les nouvelles sont à vos côtés.

Abdoulaye Sow de l’USTG: Nous ne pouvons pas dialoguer tant que nos syndicalistes sont en prison

0

 Lors de son intervention sur l’émission les grande gueule  de ce mardi 14 le secrétaire générale de l’USTG Abdoulaye Sow  s’est exprimé sur l’arrestation de ces camarade du SLCG(le Syndicat Libre des Enseignants).

En ce qui concerne ce dialogue’’ Je voulais informer que c’est nous qui avons écrit  au gouvernement pour demander à ce qu’il ait dialogue afin de regelé autour de la table le problème  des enseignants. Le gouvernement nous a répondu favorablement et ils nous ont invité atout de la table, nous avons répondu  à l’invitation pour que nous puissions discuter pour trouver une solution. Mais malheureusement nous avons eu des syndicalistes qui ont été arrêté  et nous ne pouvons pas dialoguer tant que nos syndicalistes sont en prison.’’ Dit-il.

 Le patron de l’USTG  demande au gouvernement la libération immédiate des syndicaliste en pressionné car pour lui la prison n’est pas la place d’un  syndicaliste.

‘’Nous voulons qu’ils soient libérés et nous avons formulé la demande auprès  du gouvernement pour que toutes les dispositions soient prise afin que ces syndicaliste  recouvre leurs liberté. Pour faciliter le dialogue atout de la table’’.   

Pour M. Abdoulaye Sow Il semblerait qu’ils ont déshabite un professeur du lycée Bonfi  devant ces élevés après une délégation émanant du SLEG et venir pour s’enquérir de la situation. Le proviseur se sentant fort a  fait appel à la police et ces enseignants ont été arrête.

‘’En ce moment où je vous parle ils sont sur sous mandat de dépôt à la maison centrale  et nous ne pouvons pas accepte cela. Nous ne pouvons pas nous mettre autour de la table  pour trouver une solution pendant que nos amis croupissent en prison.’’     

Par Flashguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite