A la barre, Madic 100 Frontières demande pardon à Alpha Condé

Ce lundi 18 janvier, le procès de Mamady Condé, alias Madic 100 frontières s’est ouvert au tribunal de première instance de Dixinn.

Poursuivi pour des faits de téléchargement, diffusion des messages, photos, dessins de nature raciste ou xénophobie, menace, violence et injure par le biais d’un système informatique, le jeune blogueur et proche de Cellou Dalein Diallo, principal opposant d’Alpha Condé, a nié les faits qui lui sont reprochés, mais reconnaît tout de même avoir tort.

À la barre, Madic 100 frontières a saisi l’occasion pour présenter ses excuses au président de la République ainsi qu’au peuple de Guinée par rapport à ses sorties sur les réseaux sociaux.

« Je demande pardon au président de la République à qui je vais écrire personnellement pour demander pardon et je demande pardon à tout Guinéen qui a été vexé par mes propos », a-t-il laissé entendre.

Finalement, l’audience a été renvoyée au lundi prochain pour les réquisitions et plaidoiries.

 

Boubacar Barry