Info d'ici et d'ailleurs

Coronavirus: pris au piège en Chine, 47 étudiants guinéens demandent une assistance de l’État

Le coronavirus continue de faire des ravages en Chine. Depuis son apparition, il a fait près de 600 morts. Face à cette crise sanitaire, plusieurs pays s’inquiètent
pour le sort de leurs ressortissants habitants en Chine.
Intervenant ce vendredi 7 février 2020, dans l’émission les « grandes gueules » de la radio Espace, Abdoul Hamid Barry, étudiant guinéen en Chine, a fait savoir que le virus s’est davantage propagé dans le pays.
« le virus a gagné tout le territoire chinois. Nous vivons dans des conditions très difficiles. Nous sommes au total 47 étudiants guinéens dans la ville de Royale , où nous vivons dans des conditions pénibles, parce qu’il n’y a pas de métro, pas de bus. Nous sommes confinés dans les campus. Pratiquement ici , il y a de cela maintenant deux semaines, il n’y a pas de marché à la différence de la ville de Wuhan, où le marché ouvre au moins un jour sur deux », a-t-il expliqué.
Le gouvernement dit avoir envoyé 15.000 dollars pour une assistance financière à ses étudiants vivants en Chine, Hamid Barry affirme que ce montant a été  juste apporté aux étudiants de la ville de Wuhan.
« Cet argent a été apporté aux étudiants guinéens se trouvant dans la ville de wuhan, (l’épicentre de la maladie). Ils ont oublié que la maladie s’est propagée de telle sorte qu’il y’a maintenant d’autres villes qui souffrent plus que cette ville. Dans la ville où nous sommes, tout est fermé », a-t-il expliqué.
Au delà de l’aide financière provenant l’État guinéen, cet étudiant a au nom de ses camarades,  demandé au gouvernement, de les reconnaître en tant qu’étudiante guinéens en Chine.
 « Nous demandons de nous reconnaître d’abord, reconnaître qu’il y a des étudiants guinéens dans d’autres villes de la Chine, cela peut nous réconforter. Nous étions avec des sénégalais et des marocains qui sont rentrés chez eux, et nous , nous sommes abandonné à nous même », a-t-il regretté.
Said Gaya pour Flashguinee